retour à l'accueilcontacter le Club

Citroën Compétition

Part. 4 : 1982- Le Groupe B

Pour être autorisée à courir en rallye, il faut que la voiture de compétition soit produite à 200 exemplaires (homologation Gr.B).
C’est pourquoi Citroën lance en 1982, chez Heuliez à Cerizay, la production de ces 200 voitures sous le nom « Citroën Visa Trophée Gr.B».

Bernard LAGORSSE 1982

 

 

Ce modèle dispose de pare-chocs spécifiques réalisés en polyester et fibres de verre, tout comme les bas de caisses.
Pour gagner du poids, tous les vitrages à l’exception du pare-brise sont en plastique. Ainsi, la voiture affiche 695kg sur la balance. Et pour donner une touche sportive au modèle, la Visa Trophée Gr.B se pare de discrets élargisseurs d’ailes et de décorations latérales rouges et bleues.
La version civile conservait l'équipement intérieur de la Visa II Super X, tandis que la version course était livrée avec un volant sport, des sièges baquets, un arceau de sécurité, sans tapis de sol, etc ....
La Visa Trophée Gr.B est réalisée sur la base des Visa Groupe 5 de la saison précédente, mais s’équipe toutefois d’un moteur plus petit, puisqu’elle embarque le quatre cylindres en ligne de 1.219cm3 (contre 1.284 sur les Visa Groupe 5), alimentée par deux carburateurs double corps Weber accolés à une boite à cinq rapports.
L’ensemble développe 100Cv DIN.

Côté performances, dans sa version civile, la Visa Trophée atteint 180km/h en vitesse de pointe, et affiche 30,8 secondes pour courir le kilomètre départ arrêté.
(A titre de comparaison, 30.8s au kilomètre arrété, c'est le temps des Peugeot 106 XSi de 105Ch ou 405 Mi16 de 150ch ou de l'Alfa Romeo 147 2.0L TS de 150 Ch !!)
A l'époque, la Visa Trophée livrait bataille contre la Renault 5 Turbo de Bruno SABY (160Ch, 28.6s kilométre départ arrété) et la Porsche 911 SC de Bernard BEGUIN (204Ch et 27s kil. DA) ou encore l'Opel Ascona 400 de Walter ROHRL (144Ch, 29.5s kil. DA).

Le 1er février 1982, la Visa Trophée est homologuée en Groupe B.

Le Championnat de France des Rallyes regroupe cette année les épreuves Terre et Asphalte.

 

Les 200 Visa Trophée seront proposées à la vente quasiment à prix coûtant. Un grand nombre de pilotes amateurs voulant débuter dans le monde de la compétition, choisiront donc cette option bon marchée.

Plus de 100 pilotes Internationaux feront briller la Visa sur toutes les épreuves des Championnats d'Europe et du Monde des Rallyes mais aussi dans leur championnat nationaux respectifs, montant sur de nombreux podiums :

 

 

  • les belges Vital BUDO et Luc PRINCEN
  • l'irlandais Ken FILDES
  • les portugais Fransisco ROMAOZINHO et Rufino FONTES
  • les italiens Vittorio CANEVA et Maurizio VERINI
  • le suédois Terje SVEINSVOLL
  • le hollandais Paul MAASKANT
  • les anglais John WEATHERLEY et Mark LOVELL
  • et tant d'autres...
  •  

    ...mais aussi de nombreux pilotes français qui débuteront ou relançerons leur carrière grâce à la Visa Trophée:

     

  • Bernard LAGORSSE
  • Olivier TABATONI
  • Christian DORCHE
  • Alain COPPIER
  • Jean-Luc MARTEIL
  • Jean-Louis RAVENEL
  • Denis CAVASINO
  • Xavier CARLOTTI
  • Pierre SINTZEL
  • Jacques BENOIT
  • Robert CAT
  • Dominique PERRIER
  • Alain ARBANT
  • Jacques REIN
  • Claude MARTIN
  • Gilles VOYEMANT
  • Yvon LECOEUR
  • Jean-Pierre BARBAGIANNI
  • Serge RAYMOND
  • Eric CHANTRIAUX
  • Dominique RAGEAU
  • Raymond GIRARDIN
  • Charles BONNIFET
  • André GEROUVILLE
  • THOMASSIN, DUBOIS, SANREY, ULMANN, .........
  •  

    En cette année 1982, la bataille du Gr.B se limite à un affrontement entre les Citroën Visa Trophée et les Lancia Rally. Même si les Lancia gagneront le championnat Gr.B, les Visa Trophée firent de nombreux podiums.

    ROMAOZINHO 3ème au général de l'Algarve (manche portugaise du championnat d'Europe ERC).
    Paul MAASKANT, 2ème au général du KORN-AHRWEILER (rallye allemand du championnat hollandais).
    Plus tous les podiums en groupe B, en groupe N ou de classe !

    Sans oublier les pilotes officiels de l'écurie Christian RIO, Maurice CHOMAT et Philippe WAMBERGUE, qui disputent les épreuves préparées par Guy VERRIER sous les couleurs officielles Citroën Compétition, alternant les courses soit sur les Visa Trophée officielles, soit sur les protos qui défilent toujours et qui ont besoin de tests grandeurs natures.
    Chistian RIO finira 3ème au général du Rallye des Garrigues (manche 11 du Championnat ERC)...

    Fort de cette nouvelle célébrité, Citroën profite de ce formidable coup marketing que lui apporte la compétition pour ajouter à la gamme Visa, un modèle jeune et musclé avec la mise sur le marché de la Visa CHRONO en Mars 1982, série spéciale à 1000 exemplaires pour feter l'anniversaire de la Visa II, conçue et produite par le groupe HEULIEZ.
    Double carbu double corps, 1360cm3 et 93 ch. Visa Chrono, UNE BOMBE !

     

    Et en parlant de protos, en cette année 1982, un grand raz de marée va déferler sur l'Europe des rallyes, avec l'arrivée de l'Audi Quattro et sa transmission intégrale.
    Un profond bouleversement dans la préparation des prototypes: les deux roues motrices sont arrêtées !
    Guy VERRIER mandate 3 préparateurs à l'élaboration d'une Visa 4X4 :

    STRAKIT

    L'entreprise STRAKIT élabore la Visa «S», qui est en réalité une évolution 4X4 de la première STRAKIT, avec des voies corrigées et améliorées mais avec le moteur de la CX Reflex de 2L développant 210ch pour 935Kg.
    Carrosserie en fibre de résine, 2 carbus double corps WEBER, boite de vitesse 5 rapports de la CX,...

     

    ODINET

    Autre nouveauté, la Visa «O» préparée par Michel ODINET qui reprend la base du proto Politecnic de 1981, et remplace son moteur en position central par un moteur avant de 1397cm3 avec compresseur délivrant 160 cv.

    Michel ODINET est un inventeur-concepteur connu pour être le concepteur de la première voiture citadine dans les 70's, la Minima et, à l'origine du Fardier LOHR FL 500, un véhicule 4X4 héliportable d'allègement des troupes militaires aéroportées dans les années 70 à 90.

     

     

    En juillet 1982, le Rallye des 1000 Pistes est l'occasion à Guy VERRIER d'aligner ses protos dans la catégorie Expérimentale de l'épreuve, afin de mettre en compétition les 2 Roues motrices et les 4X4.
    Seront donc inscrits le proto ODINET (1397cm3, 160ch) confié à Christian RIO, la STRAKIT 4X4 à moteur central de CX 2.4L développant 210ch aux mains de Philippe WAMBERGUE et enfin, la très médiatique Visa LOTUS qui n'étant pas adaptée à la terre restera en exposition et sera remplacée au pied levé par un proto allégé de 630Kg, 2 Roues Motrices moteur avant de 140ch piloté par Maurice CHOMAT.

    Ces Visa seront alignées face à l'Opel Manta d' Henri Toivonen, la R5 Turbo groupe B de Jean Ragnotti et la Lada Niva Dakar de Jean-Claude Briavoine.

    Une horde de 27 Visa Trophée groupe B se livreront bataille dans le cadre du Trophée Visa mais auront beaucoup de mal à se mêler à la lutte pour la gagne, pénalisées par leurs petites cylindrées.
    Alain Romanet, vainqueur du challenge Marlboro des armées, pilote la Visa n°51 aux couleurs MARLBORO.

    Philippe Wambergue et Christian RIO subissent des dommages mécaniques dès le début de la course et doivent abandonner très rapidement, Maurice Chomat quant à lui, fera bonne figure le premier jour mais devra quand même abandonner le lendemain sur soucis mécanique.
    Du côté du Trophée Visa, Olivier Tabatoni finira largement en tête devant Roger Raous et Denis Cavasino.
    Sur les 27 Visa Trophée au départ seules 7 iront au bout :
    Olivier Tabatoni 11ème, Roger Raous 15ème, Denis Cavasino 17ème, le « bidasse » Alain Romanet finira à une honorable 22ème place, Jean-Luc Marteil 23ème, Antoine 36ème et Michel Bernez 62ème.

     

     

    MATHIOT

    Enfin la dernière venue en cette année 1982 :
    la Visa « M », proto préparé par Denis MATHIOT, équipée du moteur de la Chrono de 1440 cm3 et allégée au maximum puisqu'elle ne comptera sur la balance que 780 Kg !

    C’est en réalité la première Visa 4x4 à moteur avant.

     

    La « S » et la « M » participeront à quelques rallyes où elles gagneront leur catégorie.
    Parallèlement, elles subiront de nombreux essais aux mains de Philippe WAMBERGUE.
    Elles obtiendront ainsi leur billet pour l’année 1983, la Visa « O » étant recalée.

     

    En attendant, c'est Alain COPPIER qui sera sacré vainqueur du Trophée Visa International 1982 avec entre autre une 5ème place au Rallye du Portugal WRC (1er du Gr.B) copiloté par Josépha Laloz.
    A ce rallye du Portugal se présentaient 6 Visa et 6 seront à l'arrivée !
    A noter aussi le beau déplacement en Finlande de la Visa d'Olivier TABATONI et Michel CADIER, qui se classe 1ère du Gr.B et 19ème au général du Rallye des 1000 Lacs.
    Il s'agit de la quatrième victoire en gr.B de la Visa en Championnat du Monde WRC après Christian DORCHE à l'Acropole en Grêce (12ème au général) et celle de Vittorio CANEVA au Rallye de San-Remo (10ème au général).

     

    En cette année 1982, la Visa Trophée, c'est 41 victoires en Gr.B sur les quelques centaines d'épreuves de la saison.
    La Visa SuperX remporte aussi le championnat du Portugal en Groupe N (ex gr. 1) avec l'équipage Inverno AMARAL - Joaquim NETO.