retour à l'accueilcontacter le Club

Citroën Compétition

Part. 2 : 1980

Les premiers projets en vue de participer au Championnat du monde des rallyes sont lancés en 1980 par Guy VERRIER, responsable sportif de ce qui va dorénavant s'appeler : Citroën Compétition.
Objectif: Championnat du Monde 1985 !

 

Guy VERRIER avec Lucien BIANCHI 1968

 

Repéré puis engagé par René COTTON, dans les années 60 comme copilote puis comme pilote officiel, restera dans l'écurie Citroën de 1960 à 1967 avant de rejoindre l'écurie LANCIA France.
Il a notamment participé à sept reprises au Rallye Safari du Kenya et au Tour de France automobile, ainsi qu'à neuf reprises aux 24 Heures du Mans (de 1962 à 1975), terminant 11e en 1971 (Porsche 2246 F6) et 12e en 1966 (Renault Gordini T58A).
Au milieu des années 1970, il a également participé au championnat de France des voitures de Production, en catégorie 1.6L (sur Audi 80 GTE).

Fort de cette expérience en Rallye et en compétition automobile, c'est tout naturellement vers lui que se tourne Citroën en Mars 1980, pour redonner un élan fort à la marque et préparer ainsi le Championnat du Monde des Rallyes.

Citroën Compétition est né et s'installe à Trappes (78).

Guy VERRIER a repéré un as du volant sponsorisé par Politecnic pour sa saison de championnat, et propose donc à Philippe WAMBERGUE un poste à plein temps comme pilote-essayeur du service Citroën Compétition.

est encore un jeune pilote prometteur de 32 ans bien qu'il ait déjà plus de 10 ans de compétitions automobiles derrière lui ! Pilote fougueux mais réflechit et intelligent, toujours à l'attaque il sera le pilote idéal pour mettre au défi ces bolides !

Deuxième défi de Guy VERRIER : créer en quelques mois une "formule promotion", un Trophée sur Terre en partenariat avec MICHELIN et TOTAL lui permettant de dénicher de nouveaux pilotes talentueux : le Trophée "Visa pour la Compétiton".

Troisième défi de Guy VERRIER : prendre chez le constructeur la voiture la moins chère et la plus nerveuse, la et en faire en quelques mois un bolide de 1284cm3, 658 Kg pour 115cv, homologable en groupe V (groupe des voitures de production expérimentales qui doit disparaitre en fin de saison).

Et enfin : associer toutes les Directions Régionales à cette compétition. Chaque DR se verra dotée d'un véhicule mais sera chargée de l'assistance technique et surtout elle devront recruter localement leur pilote parmis les jeunes pousses talentueuses pour qui le Graal sera un volant dans la toute nouvelle écurie Citroën Compétition.